De l'agriculture Biologique et Biodynamique, pour en finir (je rêve) avec les préjuges

De l'agriculture Biologique et Biodynamique, 

pour en finir (je rêve) avec les préjuges

Dans les débats enflammé entre Bio, non bio anti Bio, sceptiques, il y à souvent le mot "Naturel" qui revient sans cesse, soit pour tout justifier, soit pour se gloser comme une marmotte (private joke). Mais rarement on en revient au pourquoi. Le naturel est-il supérieur au synthétique (je ne dirais pas chimique, car la chimie c'est naturel) et de quel synthétique parlons nous ? La naturel est-il plus inoffensif que des molécules de synthèses ?

1. de la naturalité des produit Bio. Oui dans les cahier des charges Bio il est interdit d'utiliser des
molécules produites synthétiquement (elles peuvent pour certaine être extraite et purifié chimiquement, ce qui fait débat), mais le résultat est que les molécules utilisées sont présentent à l'état naturel telle quelle. Et alors qu'est ce que ça change ? Ce que ça change c'est que les cycle naturel biologique et chimique savent prendre en charge ses molécules, savent les dégrader sans provoquer de perturbation excessive sur le et en tout cas pas de perturbation irréversible. Prenons un exemple provocateur : une marée noir de pétrole brut, c'est une catastrophe économique, mais une catastrophe écologique très temporaire, alors qu'un marée noir de produit pétrolier transformé, c'est une catastrophe écologique à l’échelle de l’espèce humaine, car se produit pétrolier n'est plus pris en charge dans les cycles "naturel" , il en ait de même pour les produits phyto de synthèse et en particulier les Néonicotinoïde, les fosétyl-aluminium ...


2. De l’innocuité des produits Phyto Bio.
Bah non et oui, certain produit Phyto bio sont toxique pour l'homme et le milieu, antifongique surtout ... et l’insecticide autorisé en bio, mais Cf. précédemment, leur rémanence est très faible, et surtout ils ne sont pas systémique, c'est à dire qu'il ne pénètre pas la plante et ne circule donc pas dans la sève et ne se retrouve pas dans le raisins. On retrouve dans certaine production des traces de produit interdit depuis plusieurs années voir dizaine d'années, non pas que  les gens trichent mais parce que ses molécules se retrouve piégées pendant des dizaines voir des centaines d'années dans les sols.
Je ne vais pas éluder l'argument toujours et toujours  ressassé par les antio bio : Le cuivre. Le cuivre au dose utilisé par les Bio (6kg) et encore plus en biodynamie (3kg) ne provoque pas de toxicité, mais les doses accumulées par les anciens (souvenez vous des vigne bleues) peuvent être très importantes. Et le cuivre est utilisé aussi en viti conventionnelle et sans contrôle de dose pour eux ... et ne parlons pas de l'aluminium beaucoup plus toxique pour l'homme que l'on retrouve dans l'eau.
Il en ait de même pour les préparations à base de plante, là c'est la dose qui fait le bien ou le poison, une macération (purin) de fougère n'est pas inoffensive. 

3. Vous polluez plus, car vous utilisez votre tracteur beaucoup plus.
Bon, le tracteur ca pollue, beaucoup de bio ont de vieux tracteur qui pollue encore plus .... ok ok ... mais la pollution ca ce mesure sur tout la chaîne et en viticulture la première source d’émission Carbone c'est à 60% l'emballage et transport (bouteilles, carton etc ), le tracteur c'est 11 à 20% et tout simplement la fermentation du vin qui représente  0.1% des émission de Co2 nationale.

4. du refus de la modernité
Oui forcement on est tous les hippies décroissant dans la bioD, je vis dans une Yourte.  Non évidement le biodynamie c'est moderne en fait ça date de la même période que l'invention de l'agriculture chimique, après la première guerre mondiale. C'est juste une approche différente, du monde de la nature, on part du principe que nous n'avons pas besoins de recourir à des molécules de synthèse ou issue de la chimie du pétrole. Nous préférons trouver dans la nature les ressources nécessaires à la conduite de nos cultures.
Ensuite je veux bien entendre qu'il peut exister des modèles mixtes, mais quand on voit ceux de l'agriculture site raisonnée(ex  terraVitis) qui autorise la glypho dans le rang, je ne vois pas bien.
Oui nous refusons les OGM, car encore une fois on avance dans le plus grand vide. Et que l'on ne vienne pas me donner l'argument de l'insuline produit par un OGM, ce n'est pas la même chose, ici on à fabriqué une "usine" qui reste en milieu confiné et qui produit une substance naturel dans les autres cas on mange les OGM qui peuvent contaminer les milieux et on sait ce que font déjà comme dégât les invasions d’espèces naturelles

Cc. l'agriculture est globalement un perturbateur des équilibres naturels, l'homme doit donc s'essayer à trouver un nouvelle équilibre, en choisissant ses plantes, ses modes de conduite. Nous avons perdu le sens des choses en faisant confiance béatement dans le tout synthétique chimique, se modèle est récente, encore plus dogmatique que le bio ou le BioD, mais il trouve relais dans une pensée scientiste ou le simple fait de présenter un tableau, des chiffres et un beau graphique fait autorité. 
Certain aime à parlé de pensée magique en parlant de la biodynamie, moi je parlerais bien de pensée scientiste en parlant des tenant du tout chimique. je ne remet pas en cause "l'efficacité" de leur produit (même si maintenant certain ne marche plus très bien) mais les soit disant études scientifiques qui prouvaient leur innocuités.

Commentaires

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Business plan

Taille, travail du sol et biodynamie

Les News de la Colombine - Juin 2020